Hubert MONGON
accroche:
Ils versent leur taxe d’apprentissage à Sciences Po
Senior Vice-Président Ressources Humaines,
McDonald’s France
1

« Notre soutien au titre de la taxe d’apprentissage s’intègre dans notre politique de relations écoles ; nous considérons Sciences Po comme une école cible. »

 

En savoir plus sur la taxe d'apprentissage

Edouard-Malo HENRY
accroche:
Ils versent leur taxe d’apprentissage à Sciences Po
Directeur des Ressources Humaines,
Société Générale
2

« Nous avons choisi de financer Sciences Po car les formations dispensées y sont excellentes.

Nous valorisons les valeurs d’ouverture et de diversité qui constituent à nos yeux un vecteur fort d’intelligence et de performance collective.»

En savoir plus sur la taxe d'apprentissage

La taxe d'apprentissage
accroche:
3

La taxe d’apprentissage permet aux entreprises de soutenir l’établissement de leur choix. Choisir Sciences Po, c’est soutenir un projet éducatif axé sur la professionnalisation de futurs diplômés aux profils très divers, capables de mobiliser leurs connaissances et leur savoir-faire dans un contexte résolument international.

La taxe d’apprentissage doit être payée à un OCTA avant le 1er mars 2017.

En savoir plus sur la taxe d'apprentissage

Apprentis et maîtres d'apprentissage : ils témoignent

Frédéric Dohet

Frédéric Dohet
Délégué RTE de Lyon

L’apprentissage révèle des compétences inattendues tant de la part de l’apprenti en situation de travail que du maitre d’apprentissage en situation de transfert de compétence. C’est une joie de pouvoir contribuer à la formation de nos successeurs dans la vie professionnelle à travers l’apprentissage, et que l’entreprise devienne école.

Max Papon

Max Papon
Responsable du Pôle Régulation tarifaire et Gestion des risques, RTE

L’intérêt de l’apprentissage pour l’entreprise est multiple. Il permet de détecter des candidats pour de futures embauches qui connaissent déjà l’entreprise, en limitant les risques. L’apprentissage permet également de réaliser des tâches nécessitant des personnes qualifiées auxquelles l’entreprise pourrait renoncer par manque de ressources. Enfin il apporte un regard extérieur neuf sur l’activité et des idées nouvelles. Pour l’apprenti, qui est intégré dans l’entreprise comme un autre salarié, cela permet d’avoir un double regard enrichissant entre la vie d’entreprise et la vie d’étudiant.

Arthur Richet

diplômé de Sciences Po 2010
Arthur Richet
diplômé de Sciences Po 2010

J’étais en Master « Marketing et études » et j’ai donc effectué ma 5ème année d’études au sein du groupe LVMH. Maintenant je travaille comme planneur stratégique au sein de l’agence Textuel La Mine du groupe TVWA en France. Je n’ai fait mon apprentissage que lors de ma 5ème année : je passais 4 jours en entreprise et une journée à Sciences Po. L’entreprise prend en charge les frais de scolarité de l’apprenti à Sciences Po, ce qui fait que pendant la dernière année, on n’a pas de frais de scolarité à payer. On a le temps de prendre ses marques, on a un poste de responsabilité, on est beaucoup plus intégré dans l’entreprise.

Hélène Pierre

Hélène Pierre
Master "Affaires publiques"

J'effectue mon apprentissage à l’Union Française de l’Electricité ; c’est une fédération professionnelle qui regroupe les producteurs, gestionnaires de réseaux et fournisseurs d’électricité. Le Master se fait en deux ans et l’apprentissage s’effectue en 2ème année du Master. Je considère que l’apprentissage, étant donné que c’est un contrat d’un an, nous permet d’avoir des missions sur le long terme en entreprise. Ce peut vraiment être une passerelle vers un premier emploi à l’issue de Sciences Po.  

L’apprentissage est différent d’un stage – d’une durée un peu plus courte, souvent en milieu de formation, et donc pas forcément un tremplin vers un premier emploi. L’apprentissage permet d’avoir une réelle synergie entre les enseignements académiques que l’on a à Sciences Po, et les enseignements professionnels – donc plus pratiques – dispensés en entreprise.